Écobul mène l’enquête …

Vous avez tous été destinataires de l’information selon laquelle Pantin a la palme d’or de la pollution nationale. Un communiqué de presse lancé à la volée s’appuie sur une nouvelle  base de données de l’OMS qui recense des données au niveau mondial sur l’état de l’air dans nos agglomérations.
Mais tout de suite on est interpellés : pourquoi Pantin? en quoi Pantin est plus exposée que le reste des villes périphériques de Paris ?
Ecobul a donc mené l’enquête! L’OMS interrogée a décliné toute responsabilité en indiquant qu’elle s’était servie des données nationales. Quid donc des données nationales?… Fournies par Airparif, en fait.
Finalement Airparif lui même explique qu’il n’est pas possible de comparer les données d’une ville à l’autre puisque les capteurs ne reçoivent pas des informations paramétrées de manière identique!
Ainsi le capteur pour la ville de Pantin est situé sur la RN2 tandis que le capteur pour Paris est situé … au Champ de Mars!
Effectivement, la conséquence logique est que, l’air de la RN2 étant nécessairement plus pollué que celui du Champ de Mars, Pantin apparaisse plus polluée !
Néanmoins, la conclusion qui peut être tirée de cette enquête est que le trafic automobile est bien coupable de notre air vicié et qu’il crée effectivement des inégalités environnementales qui devraient être reconnues !
Tout un programme et en attendant, coupez vos moteurs, respirez le bonheur !!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *